ruche morte

Bonjour,

N'étant pas sur place directement, je viens d'apprendre que l'une des 2 ruches est morte. Lors de la dernière visite (il y a 3 semaines - mes ruches sont actuellement en Ardèche) les 2 ruches étaient toutes deux très fortes (5 cadres de couvin et le reste rempli de miel , seul un cadre restait à moitié vide).

J'apprends ce matin que l'une des 2 est morte avec des odeurs de putréfaction.

L'autre se porte encore bien, mais le nombre de cadre de couvin diminué et il ne reste que 2 cadres de miel. autour de cette ruche se promènent une colonie de fourmies.

quelque a-t-il une idée de ce qui a pu se passer sur la ruche morte ( j'ai traité régulièrement avec le varromed).

comment éliminer les fourmies ? sont -elle responsables de la diminution de quantité de miel ?

Merci pour vos conseils,

Richard

bonjour,

ayant eu le problème de fourmis, j'ai mis les restes de café au pied de la ruche champ assez large pour qu'elles ne retrouvent pas le chemin et de l'huile essentielle à l'entrée de la ruche ( au droit du cheminement des fourmis) - elles suivent un chemin en se référant à des odeurs spécifiques ( phéromones) - le lendemain le problème était réglé.

je sais pas si elles consomment du miel, mais elles ne vont pas dans la ruche pour rien

bon courage 

René

Les fourmis se nourrissent de cadavres d’abeilles, de débris divers et de varroas morts , elles ne prennent pas de miel . Par contre pour ta ruche l’odeur de putréfaction devrait te guider vers une maladie du couvain ... loque ..?  Le traitement varromed n’est pour rien dans cette situation  certainement .. 

Bonjour,

Mes ruches son situées dans le haut Vivarais ( ardèche du nord) ; Ma femme, sur place , en discutant avec d'autres apiculteurs du coin, a appris que beaucoup ont connu des mortalité de ruche, qu'ils attribuent à la famine, la météo exécrable du printemps, n'ayant pas permis une floraison suffisante. Je m'interroge : la famine peut-elle décimer une ruche  (forte) en 2 semaines ? s'il s'agit de loque ou autre, comment puis je le reconnaître dans la couche épaisse de cadavre ? ou plutôt sur la surface occupée, puisqu'elle a déjà brûlé les cadavres d'abeille, en prévenance d'une éventuelle maladie ou parasite.

Merci René pour l'info anti fourmi.

Je vais essayer cela. Pour l'huile essentielle, une préférence de saveur, ou cela n'a pas d'importance ?

Richard

je pense que le choix de l'huile n'est pas essentiel, l'objectif et de casser l'odeur qui leur sert de guide

René

 

Oui le printemps a été plus qu’execrable un peu partout ( personnellement j’ai retiré 2X les hausses pour nourrir entre fin avril jusqu’au 16 -17 mai ), la famine a provoqué nombre de conséquence , mortalité parfois , mais aussi abandon du couvain et donc risque de maladies du couvain. Essaim de famine .. .souvent une conjugaison de facteurs aggravant .. c’est bien que ta femme ai pris l’initiative de tout brûler ( cadres compris ? )  . Pour les loques il y a des tests ( 10-12€)  mais évidement à faire des les premiers symptômes .. bon courage pour la suite .. le temps se remet au beau .c ´est même un sacré coup d’accélérateur..