Ministère de l'Agriculture - mortalité des colonies d'abeilles durant l'hiver 2017/2018

Premiers résultats : Enquête nationale du ministère de l'Agriculture - mortalité des colonies d'abeilles durant l'hiver 2017/2018

À l’issue de l’hiver 2017/2018, de nombreux apiculteurs ont observé des mortalités « anormales » de leurs colonies d’abeilles, constat relayé par les organisations apicoles. Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a réalisé durant l’été 2018 une enquête à l’échelle nationale auprès des apiculteurs pour évaluer au mieux le taux de mortalité observé.

Également, consulter les résultats de l'enquête interne que nous avons menée au sein d'Asapistra: Asapistra. Enquête mortalité 2017-2018


Plusieurs mesures ont été décidées lors du Comité apicole. Conformément aux souhaits du Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, le déploiement dans de nouvelles régions de l’Observatoire des mortalités et des affaiblissements de l’abeille mellifère (OMAA), mis en place en Bretagne et Pays de la Loire depuis le début de cette année, sera accéléré. L’État financera des analyses toxicologiques quand les mortalités ne sont pas expliquées par d'autres causes aisément mises en évidence. La rénovation du dispositif de surveillance des mortalités massives aiguës des abeilles engagée depuis plusieurs mois  sera poursuivie.

L’amélioration sanitaire du cheptel apicole français nécessite également une lutte efficace, par tous les apiculteurs, contre le parasite Varroa destructor. Le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation invite la filière apicole à définir rapidement une stratégie nationale collective de lutte qui soit à la hauteur des enjeux.

 


Illustrations extraites du rapport:

  • Distribution des exploitations apicoles en fonction du taux de mortalité (pour les exploitations apicoles de 10 colonies et plus)
  • Estimation des taux de mortalité hivernale des colonies d’abeilles en fonction des départements

 

 

Sujets du billet: 
Images (cliquez sur une image pour voir le diaporama): 

Commentaires

Sauf que OMAA , ne sera pas , mis en place pour le grand est et ni évidemment pour l’Alsace dans un premier temps , pour des raisons de moindre mortalité dans la région par rapport à d’autres régions  ( info glanée à Forbach lors des journée de L’ANERCEA  auxquelles j’ai participé . .il n’. y a pas beaucoup d’argent disponible pour ce dispositif , intéressant du reste ) ..