Fort Ducrot. Automne 2019.

Biodiversité : abeilles domestiques, abeilles sauvages, syrphes, mouches, bourdons au Fort Ducrot.

    

 


12/10/19. Séance de nettoyage du terrain. Fauchage, taille, élimination de plantes indésirables (e.g. orties). Entre deux coups de sécateur ou de faux, observation des insectes sur les asters : nos abeilles, mais également des abeilles sauvages, des syrphes, des mouches. Et des bourdons sur les hélianthus.

Merci à Pascal pour ses conseils. Merci à Abdel, François et Raymond (aussi surnommé "Attila", car là où il passe avec sa débroussailleuse l’herbe ne repousse pas !) pour le coup de main.

 


7/10/19. Des syrphes sur les asters en fleur au Fort Ducrot.

Pour en savoir un peu plus sur les syrphes qui sont des mouches.

Elles sont camouflées comme des petites guêpes ou des bourdons, en jaune et noir, pour faire peur à leurs prédateurs.
Les syrphes sont des amies du jardinier. Les larves se nourrissent de pucerons. Les adultes sont des pollinisateurs qui se nourrissent de nectar et de pollen
Les adultes pondent leurs œufs là où il y a des pucerons. Une larve peut manger jusqu’à 300 pucerons en une seule nuit.
En hiver elles logent dans des tiges, des tuteurs et des cavités d'arbres creux.
Des syrphes dans votre jardin c'est signe de biodiversité.
 
Habitat: bois mort, haies naturelles, laisser se développer des plantes sauvages et spontanées, bandes enherbées et fleuries
En hiver: tiges à moelle, branchages, arbres creux
 

 

Illustrations :

  1. Un syrphe butine un aster.
  2. Un autre syrphe sur un aster
  3. toujours l'autre syrphe
  4. Une abeille du rucher sur les asters
  5. Une petite abeille sauvage sur un aster
  6. Une mouche étonnante sur un aster
  7. La même sous un autre angle
  8. Un bourdon sur les hélianthus
  9. Quelques acacias qui gênaient sont éliminés
  10. Abdel élimine les tiges des framboisiers qui ont données en juin
  11. Fin du nettoyage d'automne
Image: