Les Osmies, abeilles solitaires maçonnes

Ce sont les premières abeilles à apparaître dans l'année. Elles sont issues d'oeufs pondus l'année précédente (entre mars à juin). Les larves tissent leur cocon et entrent en nymphose pendant environ 10 mois pour ressortir au printemps de l'année suivante.

       

1. Osmie sur un Pieris japonica. 2. Dans l'hôtel à insectes du rucher associatif du Fort Ducrot, une Osmie  prépare le compartiment dans une bûche pour pondre. 3. L'osmie a pondu, elle a obturé le compartiment en maçonnant de la terre.

Velue, rousse rayée de noir, un corps allongé mesurant de 10 à 15 mm de longueur, on l’observe au jardin à partir de mars-avril sur les fleurs et à la recherche de petits trous pour y installer ses œufs. Elle fait des allers et retours sur le sol pour y ramasser de la terre et fabriquer les différents compartiments dans lesquels elle installe ses œufs avec des réserves de nectar et de pollen pour les futures larves.

Elle est inoffensive, très utile au jardin potager ou au verger. Elle est un des premiers pollinisateurs à se mettre au travail au printemps. C’est un insecte infatigable qui peut voler plus de 14 h par jour, faisant des va-et-vient incessants entre les fleurs et les loges de ponte.

Il y a environ 36 espèces d'Osmies en France. Elles ont disparu de la plupart des zones d'agriculture intensive, mais survivent bien dans certaines zones urbaines, dans les friches, les parcs publics et les zones de jardins notamment. On l'observe facilement dans les jardins.

 

Habitat: longues cavités de 0,5 à 1 cm de diamètre, galeries creusées dans du bois, buches de bois percées de trous, tiges de plantes creuses, briques creuses. Utilise de l'argile comme matériau de construction.

L'Osmie est fidèle à son lieu de naissance et butine dans son environnement proche (quelques 100 m).

 


L'Osmie en images :

  1. Elle se promène à proximité des nids où elle pond ses oeufs
  2. Sur un chévrefeuille d'hiver.
  3. Encore sur un chévrefeuille d'hiver.
  4. Sur un Pieris japonica en fleur. 
  5. Encore sur un Pieris japonica.
  6. Dans l'hôtel à insectes du Fort Ducrot, une osmie installe des réserves avant de pondre.
  7. L'osmie a pondu. Elle est allé chercher de la terre et a maçonné l'entrée de la galerie. Les larves Les larves tisseront leur cocon et entreront en nymphose pendant environ 10 mois pour ressortir au printemps de l'année suivante.

 

 

Images (cliquez sur une image pour voir le diaporama): 

Commentaires

Très beau reportage sur ces abeilles  sans miel , mais si indispensables à nos yeux et nos fleurs