Formation 2019. Rucher école. Travaux pratiques à Mundolsheim.

Les séances pratiques à Mundolsheim, dans le cadre de la formation , se font soit au Fort Ducrot, soit aux Floralies selon les travaux prévus.

 

Ruche bourdonneuse, élimination de l'ouvrière (ou des ouvrières) qui pond (ent); introduction d'une nouvelle reine.

  


15 et 16/07/19. Au rucher des Floralies, une ruche est devenue bourdonneuse. On "secoue" la ruche devant le rucher, pour faire tomber toutes les abeilles sur une surface "blanche". Les ouvrières pondeuses ne peuvent plus voler. Elles ne seront pas en mesure de retourner dans la ruche. Toutes les autres abeilles rejoignent la ruche. Elle est prête à recevoir une reine. Mais il faut que celle-ci soit acceptée par les abeilles de la ruche.

Une nouvelle reine a été introduite dans la ruche 24h après l'élimination de l'ouvrière qui pondait. La nouvelle reine a tout de suite été acceptée.


7 et 8/06/19. Une première récolte au rucher des Floralies. La date avait été fixée au début de l'année en espérant un beau printemps propice à la rentrée du miel. Tout le monde sait aujourd'hui que le printemps a été catastrophique, que dans certains cas les abeilles ont consommé début mai le miel qu'elles avaient rentré auparavant. Ce fut le cas au Floralies où une hausse était bien remplie, et puis deux semaines plus tard, plus rien!

Malgré tout, pour la forme, nous avons retiré d'une ruche un cadre à plus des 2/3 operculé. Il a été extrait et le miel remis précieusement à la commune.

Nous avions maintenu l'extraction le 8/06/19. A titre d'exercice pour les stagiaires (et les quelques visiteurs) nous avons extrait le miel de cadres de corps qui avaient été retirés de ruches (ruches mortes, ou cadres excédentaires retirés lors de la sortie d'hivernage).


01/05/19. Fête du travail au rucher du Fort Ducrot. La plus belle journée de la semaine, propice aux travaux pratiques. Des cellules de reines observées. Sortie d'hivernage pour une ruche (visite complète, relevé de l'état des cadres, changement plancher et corps, retrait de 30% des vieux cadres remplacés par des cadres avec cire gaufrée, nourrisseur propre, etc.). Le mauvais temps des dernières semaines avait retardé sa sorite d'hivernage. Il aurait fallu la faire une dizaine de jours plus tôt. La ruche était pleine à craquer (couvain, miel, pollen). Plus de place. La reine venait tout juste d'arrêter de pondre (vraisemblablement il y a un peu plus de trois jours). des cellules de reines sont en préparation dont une est déjà operculée. Ce fut l'occasion de faire un nucléi en décidant de retirer tous les cadres avec des cellules de reine (CR).

La reine n'est pas marquée, la ruche est extrêmement populeuse (deux corps Langstroth, 20 cadres pleins d'abeilles, dont 12 avec du couvain), la recherche de la reine aurait été trop fastidieuse et aléatoire . Pour ne pas emmener la reine dans le nucléi, nous avons retiré les 5 cadres avec CR, éliminé toutes les abeilles qui étaient sur ces cadres. Nous avons posé une grille à reine au dessus du second corps. Les 5 cadres avec CR ont été placés dans un troisième corps au dessus de la grille à reine, avec des partitions. Le nourrisseur a été placé au dessus du troisième corps, avec du sirop léger pour donner envie aux abeilles de monter dans les étages.

Le jeudi 2 mai au matin, les 5 cadres étaient pleins d'abeilles. Ils ont été transférés dans une ruchette. Le troisième corps a été retiré et remplacé par une hausse à miel.

Une séance bien remplie pour les stagiaires.


20/04/19. Travaux pratiques aux Floralies. Presque une journée d'été. Analyse des résultats du traitement de printemps au VarroMed. Visite de la ruche dont la sortie d'hivernage a été faite il y a trois de semaines. Les abeilles ont commencé à cirer les nouveaux cadres introduits et l'effet miroir (cadre nu au sein du couvain) a donné un tout nouveau cadre rempli de couvain. Sortie d'hivernage pour l'autre ruche (visite complète, relevé de l'état des cadres, changement plancher et corps, retrait de 30% des vieux cadres remplacés par des cadres avec cire gaufrée, nourrisseur propre, etc.). 12 cadres de couvain, ruche extrêmement populeuse. Nous sommes le week-end de Pâques. Ce fut l'occasion de "chercher les oeufs"; des oeufs ont été observés sur deux cadres.


06/04/19. Travaux pratiques aux Floralies. La température trop fraîche n'a pas permis de réaliser tout ce qui était prévu. Ce qui a été fait : observation de l'activité des ruches, soleil d'artifice, comptage des varroas tombés suite à la seconde application du VarroMed, observation de l'évolution de la ruche dont 1/3 des cadres a été changé et discussions sur les différentes options concernant le remplacement des cadres au printemps, troisième application de VarroMed sur les ruches.


30/03/19. Travaux pratiques aux Floralies. Les choses deviennent plus sérieuses. Raymond et moi avons confié les clés du rucher aux stagiaires. Au programme : 

  • comptage des varroas tombés après une application de VarroMed. Pas toujours facile de distinguer les varroas sur le plancher. Une loupe aide. A la fin, des résultats parfois avec des différences importantes d'une personne à l'autre (y compris les moniteurs...). L'entraînement est nécessaire....
  • ensuite la traditionnelle épreuve du feu; la préparation de l'enfumoir
  • deux ruches à visiter. Sortie d'hivernage pour une des ruches (visite complète, relevé de l'état des cadres, changement plancher et corps, retrait de 30% des vieux cadres remplacés par des cadres avec cire gaufrée, nourrisseur propre, etc.). Visite complète de printemps sur l'autre ruche avec relevé de l'état des cadres. Les deux ruches sont très populeuses (et réactives....); Langstroth qui ont hiverné sur 2 corps.
  • traitement VarroMed (2 ème application).

23/03/19. Démarrage des travaux pratiques pour la formation 2019, avec le petit groupe de stagiaires affecté au Fort Ducrot. C'est la sortie de l'hivernage. Pour les abeilles et aussi pour les apiculteurs en formation. Visite de printemps, traitement au VarroMed, les stagiaires ont pu observer et mettre la main à la pâte pour leur première séance de travaux pratiques.

 


  1. Le groupe de stagiaire, et deux observateurs invités, prêts à rencontrer les abeilles au Fort Ducrot.
  2. Les stagiaires ont pris le contrôle du rucher.
  3. Le comptage des varroas tombés suite à une application du VarroMed.
  4. Le plateau graissé qui a recueilli ce qui est tombé de la ruche, en particulier les varroas morts.
  5. Remplacement des cadres. Un cadre "nu", inséré dans la ruche au sein du couvain la semaine dernière, est presque totalement construit.
  6. VarroMed traitement de printemps. Troisième application.
  7. Un cadre nu introduit au sein du couvain a été ciré. La reine s'est précipitée pour pondre (important couvain ouvert et déjà du couvain fermé).
  8. Les abeilles en attente de la mise en place de leur nouvelle "maison".
  9. Observations de cellules de reines sur une ruche appartenant à Raymond.
  10. Nina se prépare à inspecter la hausse à miel.
  11. Un beau cadre plein de miel.
  12. Les enfants des écoles sont mis à contribution sous l'oeil attentif de Nina.
  13. La ruche bourdonneuse est "secouée" pour éliminer l'ouvrière qui pond.
  14. La cage avec la nouvelle reine est introduite dans la ruche. Les abeilles l'acceptent très rapidement et ventilent les phéromones de la nouvelle reine. Des abeilles de plus en plus nombreuses viennent à la rencontre de la reine
  15. La cage de la reine est déverrouillée, le candi sera percé. Une fois le candi mangé, la reine pourra sortir de la cage et prendre le contrôle de la ruche.
  16. La cage est introduite entre deux cadres.

 

 

 

Image: