Suivi des réserves de nourriture

Hier j’ai ouvert les hausses qui se trouvent sur 4 ruches de production. Sur une ruche, la hausse était vide de miel. Sur les 3 autres ruches, il y avait 3 à 4 cadres de miel operculé. Le nourrisseur Nicot avait été mis entre le corps et la hausse il y a 2 jours. J’ai désoperculé les cadres de miel au-dessus du nourrisseur et je les ai remis en place pour que les abeilles descendent le miel dans le corps.

J’en viens au suivi des réserves de nourriture pour l’hiver.

Sur Internet, j’avais vu une méthode qui me convient. D’un coté on pèse tous les éléments de la ruche. Par différence avec le poids total, on obtient le poids des abeilles, du miel et du pollen que l’auteur appelle le « poids utile ».

Sur la ruche Dadant 10 cadres, j’ai pesé tous les éléments : Toit tôle : 2,1 kg, isolant couvre-cadre Apifoam : 0,4 kg, couvre-cadre bois : 2,2 kg, nourrisseur Nicot : 1,5 kg, corps de ruche, en moyenne : 7,5 kg, plancher Nicot : 1,3 kg, 10 cadres de cire construits vides : 3,5 kg. Soit un total de 18,5 kg.

En pesée arrière de la ruche avec deux outils, un pèse bagage et un peson, j’ai pesé une ruche vide. J'ai constaté qu'avec mes supports de ruche, le poids relevé par le peson doit être multiplié par 2,5 pour obtenir le poids réel de la ruche.

Sur une nouvelle colonie que je viens de mettre dans une Dadant 10 cadres, j’ai relevé avec le peson 10,95 kg. Multiplié par 2,5, le poids total est de 27,4 kg. Je soustrais le poids des éléments de la ruche, 18,5 kg, et j’obtiens un poids utile de 8,9 kg.

L’auteur de l’article dont je vais essayer de retrouver le nom, dit que le poids utile, abeilles+miel+pollen, doit être de 20 à 25 kg. Ça correspond à 15 à 20 kg de miel, 2 à 4 kg d’abeilles et 1 à 2 kg de pollen.

Je vais devoir nourrir la jeune colonie d’au moins 11 kg pour atteindre les 20 kg de poids utile.

Durant l’hiver, tous les 15 jours, je pèse les ruches pour déterminer le poids utile. Dès qu’il atteint un seuil, je rajoute du candi. Je touche du bois mais en 4 ans je n’ai pas perdu une colonie.

Je lance généralement un appel « et vous comment faites-vous ? ». J’ai eu une explication à l’absence de réponse. Il y a la nécessité de mettre en mots le « comment je pratique ». Certains m’ont dit qu’il leur est difficile de participer et de parler de leur pratique car leurs interventions au rucher sont intuitives.

Le 2 octobre, je pèse mes ruches et je constate qu’une ruche a perdu 15 kg en 10 jours et qu’une autre a pris 10 kg.

Aujourd’hui, comme il faisait beau, j’ai ouvert la ruche qui a perdu 15 kg. Surprise. Il n’y a plus une abeille et plus une goutte de miel ou de sirop. Il ne reste que des cadres vides et des alvéoles de pollen.

Le fond de ruche est propre, il n’y a pas d’abeilles mortes dans et devant la ruche. Seule différence avec les autres ruches, la planche de vol est mouchetée de points noirs.

L’autre mystère est la prise de poids impressionnante de plus de 10 kg en 10 jours d’une ruche avec une jeune reine de 2019. S’il y avait une miellée, on pourrait comprendre mais là, à mi-octobre, récolter 1 kg de miel par jour. Etonnant.

Je joins mon tableau de relevé du poids des ruches. On constate que les 4 autres ruches ont des variations de poids en plus ou en moins de 2 kg au maximum en 10 jours.

Si vous avez constaté des phénomènes similaires ou si vous avez des idées, proposez-moi des pistes pour résoudre ce mystère.

Fichiers: 
Fichier attachéTaille
Icône PDF Suivi du poids des ruches.pdf413.34 Ko

Cela me fait penser à du "déjà vu", en particulier au Fort Ducrot il y a quelques années : pillage vraisemblablement.

Pour la ruche qui a pris 10 kg. Je vais oser une hypothèse rocambolesque. Est-ce que ce n'est pas la ruche qui aurait pillé celle désertée?
Sans penser à cette hypothèse, je serais à ta place, comme il fait beau en ce moment, je ferais une visite pour voir ce qui se passe dans cette ruche qui a pris 10 kg.
 
Dominique

 

Une autre manière d'estimer et suivre l'évolution du poids en miel d'une ruche après la préparation de l'hivernage : Hivernage. Suivi des réserves des ruches. Comment je fais.

Voir aussi : 2019. Suivi en temps réel d'une ruche de production Asapistra.

J’opterai pour l’hypothèse  suivante . Mort de la reine dans la ruche vide( causes ?)  , désertions des abeilles restantes et refuge dans la ruche de + 10kg ( surtout si elle est proche ( avec dans le jabot de quoi se faire accepter)  + pillage.. effectivement mais je ne sais si ce sera possible( l’ouverture des ruches devient problématique)  visiter la ruche en «  surpoids »...    mais c’est pas indispensable 

Lundi, de retour à Strasbourg, je vais démanteler la ruche et donner des éléments factuels et l'historique de cette ruche. Dès à présent, l'hypothèse de la mort de la reine est actée car je n'ai pas vu de couvain sur les cadres. On peut également valider l'hypothèse du transfert de miel dans la ruche qui a pris 10 kg en 10 jours.

Désertion de la ruche L1

Constatations

20/10/2019 Lors d’une pesée, constatation de la perte de poids de plus de 15 kg de la ruche L1 et de la prise de poids de plus de 10 kg de la ruche V5

Dans la ruche L1, il y a un peu de couvain operculé sur 4 cadres (Photo d’un cadre à jambage de 2018 avec des alvéoles très noires)
Il n’y a pas de larves
Il n’y a pas de miel mais beaucoup d’alvéoles avec du pollen
Une dizaine d’œufs ont été aperçus
Quelques abeilles, moins de 10, et des guêpes sont présentes dans la ruche

14/10/2019 Photo des ruches qui montre que la ruche L1 n’était pas désertée à cette date

29/08/2019 Visite d’automne et dernière ouverture de la ruche

3 à 4 cadres de miel estimé à 11 kg
4 cadres de couvain pas trop compact
ruche peuplée
entre le 29/08 et 12/09, nourrissement complémentaire de 8 litres de Melliflora soit 13 kg

18/08/2019 Mise en place des lanières Apivar

La reine est née en 2018. La ruche a fait une jolie production de miel en 2019. Elle était en préparation d’hivernage sur 10 cadres Dadant.

Déductions

La dernière ponte de la reine a eu lieu au plus tard le 29 septembre (20 octobre moins 21 jours).

La ruche V5 n’aurait pas pu prendre 10 kg si ce n’est par un apport de miel ou de miel et d’abeilles venant de la ruche L1.

Questionnements et hypothèses

Les quelques œufs aperçus le 20 octobre sont certainement le résultat de la ponte d’une ouvrière. Début d’une ruche bourdonneuse.

N’ai-je pas trop nourri ? Un apiculteur m’a dit qu’il a eu un essaimage en octobre car « il avait nourri à mort ».

Si la reine était morte, pourquoi la ruche n’est-elle pas devenue bourdonneuse ?

Pourquoi la reine aurait-elle arrêté de pondre fin septembre ? Est-il possible qu’elle ait essaimé en laissant une jeune reine non fécondée qui n’a plus trouvé de faux-bourdon ? Après 3 semaines, les abeilles restantes seraient allées rejoindre les abeilles de la ruche V5 ? L’hypothèse du pillage pendant que la colonie était présente est assez improbable car il y aurait des abeilles mortes au trou de vol, devant et dans la ruche, ce qui n’est pas le cas.

L’hypothèse de Michel, mort de la reine, désertions des abeilles restantes et refuge dans la ruche V5, est tout à fait probable. Mais pourquoi les abeilles seraient-elles restées dans la ruche du 29 septembre - date ultime de fin de ponte de la reine - au 14 octobre - la ruche était encore occupée - sans que la ruche ne devienne bourdonneuse ?

Image: 

Hypothèse  , elles n’ont certainement pas déserté toutes d’un coup , et 15 jours c’est le temps de faire une nouvelle reine avec ..tout ce qu’elles ont sous les pattes ..même si tu n’as pas retrouvé de CR en élaboration ( à partir d’oeufs fécondes ou non fecondes ) ça ne veut pas dire qu’elles n’ont pas essayé .ce qu est aussi interrressant à savoir c’est de quoi est morte cette reine de 2018 ..? 

Sauf à trouver de nouveaux indices, il sera difficile d’expliquer l’absence de ponte (mort de la reine ou essaimage tardif) dans la ruche désertée et le transfert du miel ou du miel et des abeilles dans la ruche qui a pris 10 kg. Ci-dessous les photos du trou de vol de la ruche qui a pris du poids et de la ruche désertée. La caractéristique « abeille nettoyeuse » prend tout son sens. Et une planche d’envol sale doit nous alerter.

Image: 

Observation au « trou de vol » tout à fait judicieuse ! C’est un indice que j’utilise personnellement beaucoup.  Même s’il ne dit pas tout sur ce qu’on va trouver en ouvrant