Qui sommes-nous?

Qui sommes nous ?

Notre association, Asapistra pour Association Apicole de Strasbourg, a été créée en 2008, à l’initiative de quelques jeunes apiculteurs strasbourgeois passionnés, sous l’égide de Jean-Claude Moes, dernier apiculteur professionnel de Strasbourg.

Elle a pour buts de :

  • Créer une structure de convivialité et d’épanouissement pour ses membres par la pratique apicole, en formant de nouveaux apiculteurs et en diffusant les connaissances apicoles, les règles de conduite de rucher afin de préserver l’abeille et d’améliorer la qualité des produits de la ruche.
  • Participer à des actions éducatives en direction de tout public : informer et alerter sur la nécessité de préserver la biodiversité afin de permettre la survie de l’abeille et la sauvegarde de notre environnement.
  • Offrir aux adhérents une solidarité apicole qui pourra se traduire par une entraide appropriée basée sur la bonne volonté de chacun.
  • Favoriser une apiculture respectueuse de l’environnement, de la flore et notamment en ce qui concerne la santé des abeilles.

Pour ceux qui souhaitent acquérir une formation apicole, AsApiStra propose des formations, la mise à disposition de terrains pour accueillir les ruches des membres de l’association (citadins ou n’ayant pas de jardin adapté), le prêt du matériel pour la récolte et l’extraction du miel, etc.

CNRS : Enquête sur la disparition des Abeilles

Ce Week End, Vincent Canova à souvent cité Lionel Garnery (chercheur  spécialiste de génétique des population au laboratoire Evolution, génômes, comportement, Ecologie).

Voici un article auquel il a participé dans le CNRS journal.

A+

Bruno Rinaldi

 

Quelles abeilles choisir pour son rucher ?

Suite aux discussions intéressantes que nous avons eues le 19/11/16 avec Vincent Canova, apiculteur en charge du conservatoire de l’abeille noire en Ardèche, j’ai recherché quelques éléments d’informations sur les différentes possibilités qui s’offrent à nous quant au choix des sous-espèce/race/variété d’abeilles que nous pouvons accueillir dans nos ruches.

J’ai trouvé un petit document, synthétique mais assez complet, publié en 2013 par nos collègues du rucher école de Thann. Je vous en livre ici les points marquants relatifs aux différences entre les variétés d’abeilles et une conclusion, autant que l’on puisse en tirer une.

Utilisation du sucre en apiculture (suite conférence Vincent CANOVA)

Vincent CANOVA lors des conférences du vendredi 18 et samedi 19 novembre m'a alerté sur l'utilisation du sucre en apiculture.

=> 'Entre 2010 et 2013 les apiculteurs ont utilisé autant de sucre que l’abeille a produit de miel. (2014 consommation sucre > production de miel).dixit Vincent CANOVA

visite du TSA

Le samedi 24 septembre a eu lieu la visite du Technicien Sanitaire Apicole (TSA). c'est un moment privilégié, où chacun peut poser des questions sur les problèmes qu'il a pu rencontrer sur ses propres ruches.

C'est aussi l'occasion de rencontrer les autres apiculteurs du rucher, et d'échanger nos connaissances.

NAPI et SIRET sur votre carte de membre Asapistra

Deux champs ont été ajoutés à votre profil de membre:

  • NAPI: votre numéro d'apiculteur
  • SIRET: votre numéro de SIRET (si vous en possédez un pour vos activités apicoles)

Ces champs sont optionnels, c'est à vous de décider de les renseigner ou non.

Le NAPI et le numéro de SIRET apparaîtront sur votre carte de membre.

FranceInter : 2016, année noire pour le miel et les abeilles

Clermont-Ferrand accueille le 21ème congrès national de l'apiculture française. Un rendez-vous incontournable marqué par de mauvaises nouvelles pour la profession.

30% de mortalité pour les abeilles

DNA Eschau : Les abeilles préparent l’hiver

Suite des aventures saisonnières des trois ruches qui ont été installées au printemps dernier à Eschau. Ces jours-ci, les abeilles se préparent pour l'hiver ....

Pourquoi les abeilles disparaissent?

Article paru dans le "Journal du CNRS", septembre 2016: pour lire l'article complet.

Ces vingt dernières années, les populations d’abeilles ont subi des pertes spectaculaires, jamais observées auparavant. L’agriculture intensive et l’utilisation massive de pesticides figurent au premier rang des coupables présumés. Mais certaines pratiques des apiculteurs seraient également en cause. 

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil