Formation 2020. Rucher école. Travaux pratiques à Mundolsheim.

Les séances pratiques à Mundolsheim, dans le cadre de la formation, se font au rucher associatif / rucher école du Fort Ducrot.

Les stagiaires avec les animateurs de la formation au Fort Ducrot (Raymond, Jean-Marc et Dominique derrière l'objectif).

 

 


16/05/20. La première séance de travaux pratiques avait été prévue le 21 mars 2020. C'était sans compter avec la Covid-19 et le confinement qui a commencé le 17 mars et s'est terminé le 11 mai. La sortie d'hivernage se fait en mars-avril. Les travaux pratiques relatifs à cette première phase de l'année apicole n'ont pas pu être réalisés. Finalement, la première séance de travaux pratiques a eu lieu de 16 mai 2020.

La séance a commencé par un rappel sur les différentes phases de la saison apicole, en particulier sur celle dans laquelle nous sommes et ce que l'on pourra donc observer sur les ruches. Ensuite, observation des différentes ruches installées dans le rucher. C'est l'occasion de voir sur pièces les différences entre une ruche Dadant, une ruche Langstroth, une ruche Warré. Observation de l'activité au trou de vol, observation du soleil d'artifice sur la plupart des ruches.

Les stagiaires ont pu s'exercer sur deux ruches sans abeilles. Découverte des différents éléments constitutifs d'une ruche. Manipulation de la ruche, entraînement à l'usage du lève cadre et à la manipulation des cadres. Les ruches sans abeilles étaient complètes avec des cadres à différents stades ou usages. Des cadres sans rien, des cadres avec la feuille de cire gaufrée, des cadres construits par les abeilles, des cadres de miel, et quelques cadres de couvain avec des cellules de mâles.

Après cet exercice, nous sommes passé au travaux pratiques sur les "vraies" ruches avec des abeilles. Plusieurs ruches ont été visitées pour observer différents aspects de l'activité des abeilles. Le couvain, le miel dans les hausses, les cellules de reine ouvertes (qui étaient fermées la semaine dernière), le démarrage d'un nucléi dont la reine a été fécondée et a commencé à pondre. Les stagiaires ont même pu observer des varroas sur le plancher de comptage des varroas phorétiques.

Les stagiaires ont pu utiliser les feuilles de relevé d'état des cadres et, dans les hausses à miel, estimer le poids du miel operculé déjà disponible.

Merci à François qui était venu travailler sur ses ruches et à permis aux stagiaires d'observer.

Merci à Raymond et à Jean-Marc qui ont accompagné les stagiaires dans les visites de leurs ruches.

 


  1. Raymond, Jean-Marc, Jeanne, Christine, Ana, Nicole. Prêts pour aller à la rencontre des abeilles
  2. Avec François, découverte d'un nucléi dont la reine vient d'être fécondée. Il y a de la ponte.
  3. Jeanne observe un cadre de couvain avec Raymond.
  4. Visite de la hausse à miel d'une ruche appartenant à Jean-Marc.
  5. Visite de la hausse à miel d'une ruche appartenant à Jean-Marc. Beaucoup de miel, une belle récolte en perspective.
  6. Visite de la ruche de Nicole. Les cellules de reine sont maintenant vides. La reine est sortie, elle sort de la ruche pour se faire féconder. Il faudra observer la présence de ponte dans 2 à 3 semaines (cela peut aller plus vite, parfois, une dizaine de jours suffit si le temps est beau et les faux-bourdons nombreux).

 

Image: