Formation 2020. Travaux pratiques au rucher école à Mundolsheim.

Les séances pratiques à Mundolsheim, dans le cadre de la formation, se font au rucher associatif / rucher école du Fort Ducrot.

Étalonnage de la pesée arrière (détermination du coefficient multiplicateur pour la valeur lue sur le peson)


19/09/20. Une séance consacrée essentiellement à la préparation de l'hivernage.

Tout d'abord un contrôle de l'infestation au varroa. Après le traitement d’été au VarroMed, contrôle de la chute naturelle des varroas phorétiques pour estimer le niveau d’infestation résiduel. Comparaison avec les chutes de varroa mesurées lors du traitement. La majeure partie des ruches visitées avaient un niveau d'infestation tout à fait acceptable. Certaines, dont le nombre de varroas tombés par jour était trop important, recevront un traitement complémentaire d'automne avec le VarroMed.

On prépare l’hivernage (voir Hivernage. Préparation de l'hivernage, suivi des réserves des ruches. Comment je fais) :

  • visite de la ruche, estimation de la force de la colonie. L'essaim est sur combien de cadres? Les ruches visitées étaient populeuses, avec des essaims entre 7 et 10 cadres.
  • visite complète et relevé de l'état des cadres. Estimation de la quantité de miel operculé déjà stockée dans la ruche
  • Passage de 2 corps à 1 corps pour les ruches Langstroth si possible
  • Pesée de la ruche (pesée arrière), après avoir "étalonné" la mesure (calcul du coefficient multiplicateur pour la valeur lue sur le peson). Compte tenu de la quantité de miel déjà stockée, on en a déduit le poids cible que doit atteindre la ruche afin d'avoir suffisamment de miel pour passer l'hiver.
  • Nourrissement au sirop lourd pour compléter les ressources en miel

 


18/07/20. Une séance consacrée au varroa.

Avant de manipuler sur les ruches :
  • des rappels sur le varroa, son mode de reproduction
  • des rappels sur les différents moyens de lutte contre le varroa.
  • une description du VarroMed et une explication sur son mode d'emploi.

Ensuite, passage aux travaux pratiques. Merci à Abdel, François, Jean-Marc et  Raymond qui ont permis aux stagiaires d'observer leurs travaux et aussi de mettre la main à la pâte sur leurs ruches.

  • sur certaines ruches, comptage des varraos tombés suite à une première application de VarroMed; de grandes différences entre ruches. La "gagnante" (si l'on peut dire) est une ruche de Jean-Marc dans laquelle 320 varraos sont tombés en 1,5 jours après l'application du VarroMed. On peut estimer qu'au bout des 6 jours qui auront suivi l'application, c'est plus de 600 varroas qui auront été éliminés.
  • sur d'autres ruches, mise en place des planchers de comptage et application du VarroMed. Les stagiaires ont pu se familiariser avec le flacon de VarroMed, savoir doser la pression pour faire sortir un mince filet de produit et parcourir les espaces entre les cadres pour "asperger" les abeilles. Et bien sûr après application, contrôle de la quantité de produit utilisée au moyen des graduations sur le flacon.

Au cours de l'observation de différentes ruches, les stagiaires ont pu voir du couvain plâtré, assister à la naissance d'abeilles, voir des cadres de miel, regarder la recherche de la reine pour la marquer, etc.

Les stagiaires ont pu mesurer le développement du nucléi qu'ils avaient transféré d'une ruchette (5 cadres) dans une ruche à la fin-mai. La ruche est aujourd'hui extrêmement populeuse et active.

La séance s'est terminée autour d'un délicieux gâteau apporté par Jeanne (et sa maman qui a pu découvrir ce qu'est un rucher). La dégustation a été l'occasion de nombreux échanges au sujet des abeilles domestiques, des insectes pollinisateurs. Pour illustrer une partie de cette discussion, nous avons pu observer des petites abeilles sauvages sur les aster du rucher.

 


20/06/20. les orages nous ont épargnés. Suivi des ruches de Nicole. Observation des résultats de "l'effet miroir" (mettre un cadre nu entre deux cadres de ponte (couvain ouvert). Ce cadre nu sera construit et pondu à l’identique des cadres qui l’entourent (c’est l’effet miroir)); un très beau cadre "tout neuf" avec beaucoup de couvain ouvert et des oeufs a été observé suite à l'insertion d'un cadre nu la semaine dernière. Relevé de l'état des cadres. Mise en place d'un nucléi (avec Raymond et Abdel). Observation d'une ruche bourdonneuse. Et de nombreuses questions qui ont alimenté la discussion.


13/06/20. Déjouant une météo parfois changeante et imprévisible, nos avons finalement pu effectuer les travaux pratiques au rucher ce samedi. Au programme : suivi des ruches qui ont été observées lors de séances précédentes et comptage des varroas (chute des varraos phorétiques sur les plateaux des planchers).

Les ruches suivies se portent très bien. Beaucoup de couvain, du pollen et un peu de miel. Relevé de l'état des cadres des ruches.

Quelques rappels sur le varroa, son mode de reproduction. Rappels sur les traitements anti-varroa. Quelques explications sur les abeilles VSH et nous allons chercher les plateaux sur le différentes ruches.
Déception quant au comptage des varroas! Sur 8 ruches sur lesquelles un comptage a été fait, seul un tout petit nombre de varraos a pu être observé. Sur les 8 ruches, il y avait en tout moins de varroas que les doigts d'une main...
C'est très bien pour les ruches, c'est moins bien pour permettre au stagiaire de compter les parasites. Les quelques varraos tombés ont pu être observés.
Pourquoi aussi peu de varroas? Déjà toutes les ruches ont été traitées au printemps avec le VarroMed, ce qui élimine un bon nombre de parasites dès le début de la saison et limite grandement l'infestation. Ensuite, comme il y a beaucoup de couvain, une grande partie des varroas est dans le couvain (et pas sur les abeilles). À l'occasion du comptage en juillet, on pourra se faire une idée de l'infestation du couvain. À suivre.

 


28-29-30/05/20. Une semaine bien remplie pour les stagiaires. Trois ateliers d'extraction de miel (extraction collective des apiculteurs du Fort Ducrot) qui ont permis à tous de mettre la main à la pâte (il serait plus juste de dire "mettre les doigts dans le miel") et un session au rucher. Merci à Raymond et Jean-Marc qui ont donné un sérieux coup de main.

Au rucher, un nucléi appartenant à Jean-Marc a été visité et transféré de sa ruchette dans une ruche. De très beaux cadres de couvain fermé et ouvert ont pu être observés. Également, observation et visite d'une ruche qui avait reméré (ruche de Nicole). L'observation du trou de vol a révélé une importante rentrée de pollen, un signe encourageant. La visite de la ruche a confirmé ce signe; trois beaux cadres de couvain ouverts ont été observés.

 


16/05/20. La première séance de travaux pratiques avait été prévue le 21 mars 2020. C'était sans compter avec la Covid-19 et le confinement qui a commencé le 17 mars et s'est terminé le 11 mai. La sortie d'hivernage se fait en mars-avril. Les travaux pratiques relatifs à cette première phase de l'année apicole n'ont pas pu être réalisés. Finalement, la première séance de travaux pratiques a eu lieu de 16 mai 2020.

La séance a commencé par un rappel sur les différentes phases de la saison apicole, en particulier sur celle dans laquelle nous sommes et ce que l'on pourra donc observer sur les ruches. Ensuite, observation des différentes ruches installées dans le rucher. C'est l'occasion de voir sur pièces les différences entre une ruche Dadant, une ruche Langstroth, une ruche Warré. Observation de l'activité au trou de vol, observation du soleil d'artifice sur la plupart des ruches.

Les stagiaires ont pu s'exercer sur deux ruches sans abeilles. Découverte des différents éléments constitutifs d'une ruche. Manipulation de la ruche, entraînement à l'usage du lève cadre et à la manipulation des cadres. Les ruches sans abeilles étaient complètes avec des cadres à différents stades ou usages. Des cadres sans rien, des cadres avec la feuille de cire gaufrée, des cadres construits par les abeilles, des cadres de miel, et quelques cadres de couvain avec des cellules de mâles.

Après cet exercice, nous sommes passé au travaux pratiques sur les "vraies" ruches avec des abeilles. Plusieurs ruches ont été visitées pour observer différents aspects de l'activité des abeilles. Le couvain, le miel dans les hausses, les cellules de reine ouvertes (qui étaient fermées la semaine dernière), le démarrage d'un nucléi dont la reine a été fécondée et a commencé à pondre. Les stagiaires ont même pu observer des varroas sur le plancher de comptage des varroas phorétiques.

Les stagiaires ont pu utiliser les feuilles de relevé d'état des cadres et, dans les hausses à miel, estimer le poids du miel operculé déjà disponible.

Merci à François qui était venu travailler sur ses ruches et à permis aux stagiaires d'observer.

Merci à Raymond et à Jean-Marc qui ont accompagné les stagiaires dans les visites de leurs ruches.

 


  1. Raymond, Jean-Marc, Jeanne, Christine, Ana, Nicole. Prêts pour aller à la rencontre des abeilles
  2. Avec François, découverte d'un nucléi dont la reine vient d'être fécondée. Il y a de la ponte.
  3. Jeanne observe un cadre de couvain avec Raymond.
  4. Visite de la hausse à miel d'une ruche appartenant à Jean-Marc.
  5. Visite de la hausse à miel d'une ruche appartenant à Jean-Marc. Beaucoup de miel, une belle récolte en perspective.
  6. Visite de la ruche de Nicole. Les cellules de reine sont maintenant vides. La reine est sortie, elle sort de la ruche pour se faire féconder. Il faudra observer la présence de ponte dans 2 à 3 semaines (cela peut aller plus vite, parfois, une dizaine de jours suffit si le temps est beau et les faux-bourdons nombreux).
  7. Désoperculation. Jeanne passe les cadres au peigne fin.
  8. Désoperculation. C'est le tour de Régine.
  9. À la sortie de l'extracteur.
  10. Il ne faut rien perdre; la dernière goutte de miel est récupérée.
  11. Travail sur un nucléi qui sera transféré dans une ruche.
  12. Observation de cadres du nucléi et transfert dans le corps de ruche.
  13. Cadre de pollen (format Dadant) observé dans la ruche qui a reméré et dont la reine est maintenant en ponte (abondante).
  14. Visite des ruches de Nicole.
  15. Traitement anti-varroa avec le VarroMed.
  16. Étallonage pour la pesée arrière.
  17. Comptage des varraos phorétiques (chute naturelle).

 

Image: